Dans quels délais puis-je obtenir l'expulsion de mon locataire ?

Francois Hagege
Fondateur
2 minutes

Expulsion du locataire pour loyers impayés - La procédure complète, étapes et délais

Introduction :La procédure d'expulsion du locataire pour loyers impayés est un processus complexe encadré par la loi. Dans cet article, nous allons examiner en détail les étapes à suivre pour expulser un locataire en raison de loyers impayés, ainsi que les délais associés à chaque étape. Nous aborderons également d'autres motifs d'expulsion et des cas particuliers.

Les 3 principaux motifs d'expulsion du locataire :

  1. Loyer impayé - Le cas le plus fréquent : Lorsque le locataire ne paie plus ou paie de manière irrégulière les loyers, cela peut conduire à l'expulsion. La loi précise que le locataire est obligé de payer le loyer et les charges aux termes convenus. Le non-paiement constitue un motif de résiliation du contrat de bail et peut entraîner l'expulsion.
  2. Le défaut d'assurance habitation : Un autre motif fréquent d'expulsion est le défaut d'assurance habitation du locataire, une obligation légale en vertu de l'article 7 de la loi. Si le locataire ne souscrit pas à une assurance ou ne permet pas au bailleur de le faire, cela peut conduire à l'expulsion.
  3. Les troubles causés par le locataire : D'autres motifs peuvent justifier l'expulsion, tels que les dégradations dans le logement, les troubles au voisinage ou l'absence de versement du dépôt de garantie. Nous nous concentrerons principalement sur le défaut de paiement locatif, mais les étapes de la procédure sont similaires pour tous les motifs.

Les 4 étapes de la procédure d'expulsion locative :

  1. Le commandement de payer : Un acte d'Huissier par lequel le bailleur demande au locataire de régler sa dette locative. Le locataire dispose de 2 mois pour s'acquitter de sa dette. La signification du commandement de payer par Huissier fait courir ce délai. Si le locataire règle sa dette, le recours est interrompu, mais reprend en cas de nouveaux impayés.
  2. Assignation et audience au Tribunal judiciaire : Si le commandement de payer n'a pas d'effet, le bailleur peut poursuivre la procédure en engageant la clause résolutoire du contrat de bail, généralement présente dans les baux d'habitation. Le Juge des Contentieux de la Protection (JCP) est compétent pour trancher les litiges locatifs. L'Huissier remet une assignation au locataire et demande une date d'audience.
  3. Commandement de quitter les lieux après jugement : Une fois que le Juge rend sa décision, l'Huissier signifie au locataire le jugement. Si le locataire ne libère pas les lieux, l'Huissier délivre un commandement de quitter les lieux. Le locataire dispose d'un mois pour faire appel de la décision.
  4. Concours de la force publique : En cas de refus du locataire de quitter la propriété, l'Huissier demande le concours de la force publique. En cas d'échec lors de la première tentative d'expulsion, l'Huissier dresse un procès-verbal de tentative d'expulsion. L'administration dispose de 2 mois pour répondre à la demande de l'Huissier. Si le silence persiste, l'État engage sa responsabilité.

Pourquoi faire appel à un huissier de justice pour expulser ?Faire appel à un huissier de justice est essentiel pour éviter les risques de violation de domicile et les sanctions pénales. La violation de domicile est définie par la loi comme le fait de s'introduire dans le domicile d'autrui sans consentement, ce qui est strictement interdit.

Peut-on expulser en période de trêve hivernale ?La trêve hivernale n'empêche pas d'initier la procédure d'expulsion, mais elle suspend l'application des jugements d'expulsion jusqu'à la fin de la période, généralement le 31 mars. En 2020, en raison de la pandémie de COVID-19, la trêve hivernale a été exceptionnellement prolongée jusqu'au 10 juillet.

Conclusion :La procédure d'expulsion du locataire pour loyers impayés est un processus juridique complexe qui demande une stricte conformité avec la loi. En suivant les étapes décrites dans cet article, les bailleurs peuvent espérer récupérer leur bien immobilier. Cependant, il est crucial de respecter les délais et de faire appel à un huissier de justice pour éviter tout problème légal.

Vous avez un problème juridique ?

Contactez-nous

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Retrouvez nos vidéos tous les jours, sur nos réseaux sociaux, pour éviter les arnaques du quotidien ensemble !

La Protection Juridique

Nous, nous occupons uniquement des litiges déjà nés. Pour anticiper, nous vous recommandons "La Protection Juridique"

Consulter
5.000+ clients leur font confiance !